C’est quoi votre produit ? Voilà LA question qui vous sera posée dès que vous rencontrerez pour la première fois un interlocuteur. Que vous soyez indépendant, chef d’entreprise, commercial ou marketeur, vous n’y couperez pas. Et si vous imaginez que comme votre produit est connu de tous, cela sera facile de l’expliquer, détrompez-vous. Votre interlocuteur attend l’exceptionnel de VOTRE produit… Sinon, pourquoi perdrait-il du temps à vous écouter ?

Et si votre produit est innovant, à vous de le replacer dans un contexte connu pour mieux en vanter ses caractéristiques innovantes. Bref, pour présenter votre produit, vous n’êtes pas sorti du sable !

Et oui, qui l’eût cru ? Le produit est bien plus qu’un simple objet ou un service à vendre, c’est aussi des caractéristiques visibles et symboliques, des services avant, pendant et après le vente, une réponse à un besoin et une promesse…

Cela semble évident, mais un petit exercice vous fera comprendre ma motivation à rédiger cet article aujourd’hui. Prenons (tout à fait par hasard) le Guide de la transition numérique. Nous ne prendrons pas les grandes enseignes puisque l’exercice est de découvrir le produit proposé.

MAJ du 1 décembre 2015 : le fichier ayant été supprimé sur le site de la transition numérique +, nous le mettons à votre disposition pour que la lecture de cet article garde du sens. Il reste disponible en ligne sur d’autres sites officiels : il suffit de faire une recherche avec l’expression Guide de la transition numérique.

Produit - Mieux vendrePrenons par exemple l’application Moskitos… Je vous laisse prendre connaissance de la présentation.

Si vous n’êtes pas dans le domaine du webmarketing ou éditeur de logiciel : bon courage ! Et maintenant à vos crayons, expliquez-moi ce qu’est une carte relationnelle connectée, la digitalisation des usages, le système d’information au cœur du Cloud, les sources digitales, le protocole https. Vous avez 30 minutes ! Deuxième exercice, lisez la présentation et dites-moi ce qu’est Crosscut et SmarteCard… Allez, je vais être gentille, vous avez le droit d’aller faire un tour sur leur site… Alors ?

Et la Baseline que je préfère un peu plus loin (page 35) : “l’E-support temps réel par des réelles personnes…” Hein ? Mr Bean sort de ce corps ! Bon, heureusement, leur présentation est claire… C’est un service en ligne d’aide à l’utilisation de logiciels.

Continuons. Page 53, question pour un champion, uniquement par la présentation Notre offre, expliquez-moi celle de Comaxess. Même question pour Altis solutions, Business Cloud, Get Cloud!, Aspaway, Docapost…

Ma démarche n’a rien d’ironique et n’est pas moqueuse. Je veux juste souligner comment faire fuir un partenaire ou client potentiel en se perdant dans un jargon interne ou métier. Si vous avez que lu mon article sans faire l’exercice, je vous invite à le faire, puis à consulter votre propre présentation. Elle doit être compréhensible par un enfant de 10 ans. Si ce n’est pas le cas, c’est que votre offre n’est pas attractive et donc, comme un médecin qui doit annoncer un cancer, vous cherchez à noyer le poisson !

N’oublions pas que tout le monde n’est pas hyper-connecté ou s’intéresse au high-tech. Faite simple et ne vous perdez pas en subordonnées ! Un logiciel de facturation reste un logiciel de facturation et ce terme sera mieux compris que CRM, par exemple. Et comme en communication, il faut toujours prendre le référent accessible à son interlocuteur, commencez par dire que votre application est un logiciel de facturation amélioré par… ou un logiciel en ligne d’aide à la prospection qui fait aussi … Votre interlocuteur vous suivra dans vos propos et l’énumération des services et qualités de votre application le fera davantage rêver…