La question est inévitable si vous souhaitez créer ou faire une refonte de votre site : “Combien coûte un site ?”. Et irrémédiablement, la réponse est “Ca dépend.” Et oui, comme pour la plupart des biens et des services, le tarif de votre site variera en fonction des performances et des options pour lesquelles vous opterez. Mais pas seulement : la qualité générale que vous attendez aura aussi un coût.  Et cerise sur le gâteau, avant de savoir quel sera votre site, il faut d’abord savoir de quoi vous avez besoin en fonction de votre situation et de votre stratégie… Et pour que la définition de vos besoins soit correcte, il vous faudra aussi un professionnel.

Voyons maintenant de manière plus précise combien coûte un site.

Quel budget faut-il prévoir pour un site ?

Marketing - Combien coûte un siteAujourd’hui, de nombreux prestataires cassent les prix et proposent des sites à moins de 1000 euros, voir entre 300 et 500 euros. Mais, ce sont généralement des intégrateurs (et non des webmasters-développeurs) qui maîtrisent un peu ou très bien l’achat de thèmes et certaines extensions de CMS, mais qui n’auront pas les compétences pour sécuriser votre site, optimiser la configuration du serveur, votre référencement naturel, etc. Généralement, au-delà de l’administration du CMS, ils n’ont pas non plus de compétence PHP, HTML, CSS, etc.

Je peux par exemple vous citer le cas de nombreux fonctionnaires webmaster qui proposent leurs services (en auto-entrepreneur bien sûr !) à prix cassé, mais ces derniers ont généralement aucune compétence en SEO puisque pratiquement aucun site des administrations n’est optimisé un tant soit peu. Vous pouvez vérifier par vous-même mes propos ou consulter le net puisque plusieurs études récentes ont confirmé ce que le milieu du web sait déjà depuis des décennies.

Ainsi, comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas l’installation technique du site et sa création graphique (le template) qui coûtent le plus cher, bien qu’il faille compter au moins 1500 à 2000 euros pour cette partie. Vous devez aussi prévoir un budget pour :

  • le cahier des charges et l’audit (à partir de 800 euros) qui seront réalisés avant le site,
  • l’achat du nom de domaine et l’hébergement (entre 25 et 200 euros en fonction du trafic attendu sur votre site et de différentes options),
  • le référencement naturel (SEO) dont la rédaction de contenu  (entre 5 et 100 euros l’article en fonction de la technicité et la spécialisation),
  • la maintenance du site (mises à jour et évolutions requise telle que la dernière de Google à propos du Responsive Design et Mobile-friendly), etc.

Je vous imagine déjà hurler derrière votre ordinateur. Et pourtant la réalité est là. Vous voulez un expert ou tout simplement du travail bien fait ? A combien estimez-vous le salaire de son expertise ou de son savoir-faire ? Le SMIC mensuel est aujourd’hui à 1 457,52 euros brut. Si vous faites appel à une agence ou à un indépendant, ces entités verseront presque la moitié de la facturation pour les charges fiscales (TVA, etc.). L’autre moitié représente leur salaire brut. Il leur faudra encore payer leurs charges sociales…

On peut aussi prendre le problème à l’envers. A combien estimez-vous le niveau de qualité de votre site ? Est-il stratégique pour votre activité ? Aujourd’hui, le salaire d’un développeur-intégrateur CMS expérimenté est situé entre 25 et 40 k€ selon le département. Maintenant, vous ne pourrez plus dire que vous n’avez pas été prévenu : soit vous investissez à la hauteur de l’enjeu que représente votre site, soit ne faites pas de site…

Et enfin, une petite précision : un site n’est pas une opération “one shot”. Le référencement, la rédaction de contenu et la maintenance nécessitent un abonnement chez un prestataire. Alors, la question n’est pas si idiote que cela : ai-je vraiment besoin d’un site ?

Pour vous aider dans l’élaboration de votre premier cahier des charges, vous pouvez aussi télécharger le modèle de cahier des charges pour site Internet offert par l’agence BreizhOvert de Rennes.