Comment organiser son stand ? Vous allez commander un projet de stand chez un standiste ou vous avez déjà votre stand, mais vous souhaitez le réagencer ? Cet article devrait répondre à vos questions ou vous aider dans la rédaction de votre cahier des charges.

Comment organiser son stand ? Le stand est la première impression que vous donnerez aux visiteurs. Il conditionne fortement votre attraction sur ces derniers. C’est pourquoi votre offre doit être clairement affichée comme votre actualité (lancement d’un nouveau produit, nouveau catalogue, ouverture d’une nouvelle agence…) et même mis en scène afin de vous aider à atteindre les objectifs que vous vous êtes fixé sur ce salon.

L’aménagement du stand : un message aux visiteurs

Par la mise en scène, vous devez mettre en valeur votre actualité. Grâce aux fournitures et matériels (éclairage, écrans avec vidéos, visuels, etc.), l’attention des visiteurs doit être pointée sur cette dernière. L’espace ne doit donc pas être surchargé afin de ne pas brouiller le message.

Si vous utilisez une animation spécifique pour attirer le chaland, il faudra aussi que celle-ci soit cohérente avec votre message principal.

Les différentes zones sur votre stand

Que votre stand soit un espace conséquent ou restreint, il est fortement conseillé d’aménager des espaces pour lui donner du volume et de l’animation. On utilise généralement 3 zones : l’accueil, l’information et la démonstration.

  • L’accueil : matérialisé par la borne d’accueil, le visiteur y trouve la documentation sur votre offre et votre actualité. Dans cet espace, la prise de contact avec le visiteur doit vous permettre d’orienter l’entretien en détectant les besoins de ce dernier. C’est donc des personnes bien informées sur votre offre qui doivent être chargées de cet accueil. Elles auront à leur disposition la documentation sur l’offre et les produits phares, l’annuaire interne et l’identité des interlocuteurs pour des questions techniques ou pointues.
    A l’accueil, on évite aussi de disposer de sièges. La posture debout est plus appropriée pour aller à la rencontre des visiteurs : ce qui est l’objectif de l’accueil.
  • La démonstration : si le visiteur s’est déplacé sur le salon, c’est pour rencontrer les fournisseurs et découvrir de visu les offres. Dans cet espace, il pourra donc découvrir votre offre, seul ou accompagné par un membre de votre équipe, éventuellement toucher et utiliser quelques produits. Si cela n’est pas possible, le produit sera mis en vitrine ou présenté par un diaporama ou une vidéo sur un ordinateur.
  • L’information : c’est un espace de confort où l’on s’installe autour d’une table pour discuter. Les sièges seront plutôt des fauteuils ou des canapés que des chaises et la table, une table basse. Si vous optez pour un canapé, il faudra prévoir un autre siège en face pour faciliter la discussion et ne pas gêner le visiteur par trop de proximité.
    L’espace d’information doit permettre la discussion : vous contrôlerez que le son ou la lumière de l’éclairage ne dérangent pas les personnes en discussion.
    Vous pouvez aussi prévoir des boissons et une collation ou des friandises.

La vie du stand

Pour votre image de marque, le stand sera rangé. Les cartons, les vêtements et le matériel non utilisé seront cachés derrière le fond du stand ou dans la réserve. Si vous n’avez ni l’un, ni l’autre, vous pouvez envisager de les remiser dans un véhicule.
Régulièrement, vous remettrez en ordre la documentation et les supports commerciaux.