Dès qu’on se lance dans une recherche, on est vite submergé par la masse de documents semblant intéressants et par d’autres qui n’ont aucun rapport avec notre sujet. Pour gagner du temps, il suffit d’élaborer des équations de recherche pour le web, mais aussi les bases de données. C’est quoi une équation de recherche ? C’est une sélection de mots-clés utilisés seuls ou en expression avec des opérateurs booléens. Voyons tout cela de plus près.

Pour cette étape de l’étude documentaire, il vous faut :

Rédiger des équations de recherche

Vous le pratiquez déjà sûrement sans le savoir. Lorsque vous faites une recherche sur le Web, vous saisissez un mot-clé (keyword en anglais). Dans une équation de recherche, c’est la même chose.

Exemple : je cherche un logiciel de traitement d’enquête. Je choisis le mot-clé “logiciel” avec les synonymes “application” et “solution”, soit l’équation “logiciel or application or solution”. Je peux compléter mon mot-clé par “enquête”, soit l’équation “logiciel and enquête”.

Si je prends en compte les synonymes, l’équation devient : “logiciel or application or solution and enquête. J’obtiendrais les résultats correspondant à logiciel enquête + solution enquête + application enquête.

Si  je veux exclure un logiciel que je connais déjà, comme le logiciel Sphinx par exemple, mon équation sera  : “logiciel or application or solution and enquête not Sphinx”.

And, or et not (ou and not pour certains moteurs de recherche) sont des opérateurs booléens. And peut être remplacé par “+’ et not (ou and not) par “-“.

Il existe aussi des opérateurs d’adjacence et des opérateurs de proximité :

  • L’opérateur d’adjacence est noté “ADJ”. Le moteur de recherche fera une recherche de expression sans ordonnancement des mots.
    Exemple : pour ADJ logiciel enquête, vous obtiendrez tous les résultats pour “logiciel enquête” et “enquête logiciel”.
  • L’opérateur de proximité est NEAR. Il permet une tolérance de plusieurs mots entre les deux termes recherchés.
    Exemple : pour NEAR logiciel enquête, vous obtiendrez des résultats pour “logiciel d’enquête”, “logiciel de traitement d’enquête”, “logiciel de référence pour le traitement d’enquête”, etc.

Enfin, il existe les guillemets qui permettent de rechercher l’expression telle qu’elle est saisie.

Exemple : pour “logiciel enquête”, vous obtiendrez uniquement les résultats pour “logiciel enquête”. Seront exclus tous les résultats qui ne correspondent pas à cette expression exacte.

Maintenant, à vous de jouer ! Recherchez vos mots-clés (ces descripteurs formeront votre thésaurus), puis imprimer le document Elaboration des équations de recherche et complétez-le. Quand vous avez terminé, vous êtes prêt pour vous lancer sur les moteurs de recherche et les bases de données.

Réaliser la recherche des documents pertinents

Commencer votre recherche sur un moteur de recherche Internet ou sur une base de données l’aide du Tableau de bord de la recherche documentaire.

Si vous constatez que vos résultats ne sont pas satisfaisants, il est sûrement nécessaire de revoir vos équations de recherche.

  • Dans le cas où vous récoltez trop de documents peu pertinents parmi vos résultats, il vous faut revoir vos équations pour réduire les résultats, tout en obtenant des résultats pertinents. Commencez par indiquer des expressions entre “”. Exemple : “logiciel de traitement d’enquête”.
  • Dans le cas où vous n’obtenez pas de documents pertinents, c’est soit que vos équations sont trop restrictives, soit que les documents n’existent pas sur Internet ou dans votre base. Commencez par supprimer les majuscules. Vous noterez par vous-même que la casse (minuscule / majuscule) et les mots vides ont une forte influence sur les résultats, en particulier dans les bases de données et les catalogues de bibliothèque.
    Si vous travaillez sur une base de données, remplacez aussi les caractères accentués par des caractères non accentués.
    Enfin, supprimez les mots de liaison. Exemple : remplacez “un logiciel de traitement d’enquête” par “logiciel traitement enquête”.
    Vous pouvez aussi utiliser d’autres opérateurs tels que le “?” pour remplacer un caractère dans le mot, ou le “$” pour remplacer plusieurs caractères d’un mot. Exemple : logiciel? pour rechercher logiciel et logiciels ou log$ pour rechercher logiciel, logique, logue, …

Evaluez la pertinence et la qualité des documents récoltés

Les qualités d’une information sont les suivantes :

  • Elle doit être pertinente, c’est-à-dire utile à la recherche parce qu’elle permet de mieux comprendre une situation, de se faire une opinion ou de prendre une décision.
  • Elle doit être valide, c’est-à-dire exacte. Elle décrit une réalité et provient d’une source fiable.
  • Elle doit être complète pour ne pas fausser la réalité qu’elle décrit.
  • Elle doit être récente, c’est-à-dire à jour et toujours valide

Comment faire pour savoir si l’information collectée répond à ces critères ?

Généralement, on étudie les éléments suivants :

  • l’auteur, l’éditeur et son url (nom de domaine + extension),
  • La raison d’être de la source et son objectif,
  • la date de publication et les dates des documents donnés en référence (pour les statistiques, en particulier),
  • la notoriété et l’indice de fréquentation du site,
  • le style et le contenu du document, ainsi que la qualité syntaxique.

Un conseil : préférez les sources officielles et les sources spécialisées. Évitez les blogs d’entreprise (qui ont quelque chose à vous vendre) ou de particuliers (eh oui !) qui ne sont pas forcément des experts. Si vous n’avez pas le choix ou que le document vous parait pertinent, contrôlez les informations sur d’autres sites.

Sélectionnez rapidement

Vieille technique enseignée dans les cours de synthèse de texte ou de résumé  de texte : si vous êtes pressé :

  • pour sélectionner les articles, la lecture du titre et du résumé (ou du chapô pour un article journalistique) suffiront à réaliser un premier tri ;
  • pour sélectionner les ouvrages, la consultation de la table des matières, des illustrations et des tableaux, de l’introduction et de la conclusion vous guideront de votre choix ;

Je me permets aussi de vous rappeler qu’en recherche documentaire, on distingue 2 types de document :

  • les documents primaires : texte, contenu original d’un auteur.
  • les documents secondaires : contenu comportant des références de documents primaires.

Les seconds peuvent aussi vous apporter des éléments par la critique qui est faite sur l’écrit de l’auteur ou apporter des éléments d’explication intéressants. Ne les négligez pas.

Dernier conseil : restez en veille

Dès le début de votre période de recherche documentaire ou plus largement d’étude de marché  (ou autre étude), je vous conseille de mettre en oeuvre une veille. Vous serez ainsi alerté si des publications paraissent sur votre sujet de recherche.