Après la publication de l’agence Social@Ogilvy sur les résultats du marketing digital de Facebook et les multiples alertes des uns et des autres, il semble qu’il est l’heure de se poser les bonnes questions concernant votre présence sur ce réseau social.

Les résultats de la portée naturelle des publications sont sans appel : sur Facebook, le taux de visibilité est aujourd’hui de 6% pour les pages de marque et de 2% pour les autres pages les plus actives (+ de 500 000 likes). Cela laisse dubitatif !

Alors avant de prendre une décision radicale, posons-nous les bonnes questions : que me rapporte Facebook ? Des Likes qui justifient ma notoriété sur mon site via un widget. Ai-je besoin d’afficher mes fans pour donner confiance ? Car, avouons-le, les personnes qui consultent votre page Facebook sont vos clients ou vos partenaires.

En effet, rares sont ceux, hormis les grandes marques qui ont réussi à créer une communauté active sur leur page. Et on ne peut compter sur les Community Managers dont c’est le gagne-pain d’avoir une vision rationnelle… Mais, ne jetons pas tout de suite au feu Facebook et les autres réseaux sociaux au bucher. Simplement, il faut cesser de croire que votre visibilité repose uniquement sur ces plateformes. Facebook et les autres sont uniquement des outils, pas des moyens et encore moins des objectifs. Ils jouent le rôle d’amplificateur de vos actions de communication, mais n’en sont pas porteurs. Et d’ailleurs, devez-vous miser sur les médias et votre visibilité ou sur la transformation de l’audience et la fidélisation ?

Bref, des décisions sont à prendre, surtout si votre présence sur ce réseau social vous coûte de l’argent. Faut-il plutôt investir sur un plateforme communautaire comme certaines marques (Darty, EDF, …) ou croire encore à un changement de stratégie de Facebook ? Si je devais vous apporter un conseil, ce serait d’envisager de doter votre site ou votre blog de fonctionnalités communautaires et conversationnelles (forum, chat, messagerie….) en reliant votre page Facebook à votre blog via un flux RSS. Les bénéfices sur votre visibilité devraient être largement plus efficaces que sur votre page. Vous le constaterez rapidement, en particulier si vous ou un membre de votre équipe êtes un écrivain prolixe.