Quand votre rôle dans la société est la gestion du marketing, vos profils se multiplient sur la toile : Google+, Viadéo, LinkedIn, Facebook, Twitter et j’en passe…

Dans le cas de Google+, si votre société a opté pour une administration en ligne des messageries et du stockage des fichiers, c’est souvent Google (Google Apps for Work et Google My Business) qui a été retenu ou un produit Microsoft. Pour le TPE et TPI, ces services sont pratiques, pas chers et correspondent aux besoins du dirigeant souvent en déplacement. Cependant, sur Google My Business et Google Apps for Work, il y a juste un petit problème : la suppression des profils ne semble pas avoir été prévue.

Il y a quelques mois, j’ai quitté mon entreprise pour d’autres aventures. Ma mission étant le marketing, j’animais Google+ (profils et pages) de l’entreprise à partir de mon profil. Avant de partir, j’ai pu sans problème récupérer mon profil sur Viadéo, LinkedIn, etc. Et rediriger l’administration des pages vers celui qui me remplaçait. Par contre, l’administration des profils Google+ étant gérée dans Google My Business et liée à Google Apps for Work dans lesquels seul le propriétaire peut faire des modifications, j’ai demandé au dirigeant de procéder aux modifications et supprimer mon profil Google+ lié à l’entreprise.

Après mon départ et plusieurs relances, mon profil apparaissait toujours sur la toile et des correspondants s’étonnaient que je ne réponde plus à leur mail (mon profil mentionnait toujours ma présence dans l’entreprise et mon émail).

Et là, j’ai découvert non seulement tous les quiproquos que cette situation pouvait engendrer (pour les internautes, je continuais à être dans l’entreprise puisque mon profil l’indiquait), mais aussi que le propriétaire du compte Google Apps for Work pouvaient accéder à la messagerie des salariés (le mot de passe est géré à partir de l’administration du propriétaire du compte) et qu’il n’y avait pas, a priori, d’option prévue pour supprimer les profils dans Google Apps for Work.

Aux grands maux, les grands remèdes, j’ai contacté Google via son formulaire de droit à l’oubli, et j’avoue avoir été bluffée par la réactivité de son équipe : 4h après l’envoi de ma demande, j’obtenais une réponse de Google mentionnant la suppression de mon profil en ligne. En effet, si le lien persistait, la page atterrissait sur une 404. C’est préjudiciable pour les sites de l’entreprise, mais ma loyauté et mon dévouement ne sont pas des acquis à vie : à son équipe restante de prendre les dispositions nécessaires avant et après mon départ.

Bref, ce qu’il faut retenir de cette minime mésaventure, c’est que Google My Business et Google Apps for Work sont des produits conçus pour les dirigeants et des produits américains qui ne prennent pas forcément en compte la dimension juridique française des outils de communication. Je l’ai appris sans dépens parce que je ne mélange pas le pro et le privé. Outre ce principe de base, il semble utile de ne JAMAIS OUBLIER que les outils proposés par les services Google My Business et Google Apps for Work particulièrement, ne vous garantissent en rien la moindre confidentialité. Le propriétaire du compte peut à tout moment pénétrer dans votre compte et consulter l’historique (c’est donc inutile de supprimer les messages et les fichiers).