En me baladant sur l’avenue du  web, je suis tombée sur un site gouvernemental : la délégation interministérielle de l’intelligence économique. Première réflexion, certes un peu puérile : ça pète comme intitulé ! Le premier effet passé, je me suis souvenue de cet engouement vers 2010 pour ce phénomène comme nouvelle approche de  la veille.

La définition de l’intelligence économique

J’ai retrouvé mes cours de l’époque et la définition de l’intelligence économique :

« L’intelligence économique est constituée par l’ensemble des concepts, des outils, des méthodologies et des pratiques permettant de mettre en relation, de façon pertinente, différentes connaissances et informations dans la perspective de la maîtrise et du développement de la dynamique économique. Cette mise en relation implique :

  • une mobilisation des hommes ;
  • un traitement et une analyse de l’information et de la connaissance orientés vers une finalité opérationnelle ;
  • une circulation efficace des informations et des connaissances au sein des organisations concernées. »

Cette définition a été établie par le ” Groupe de Projet Intelligence Economique ” constitué en juillet 1995 à l’initiative de l’ADBS (L’Association des professionnels de l’information et de la documentation) après réflexion concernant l’intelligence économique, la veille informative et stratégique. Cette association existe toujours.

Aujourd’hui, sur le site de l’intitulé qui pète, on peut lire la définition suivante :

“Née de la multiplication des informations et en perpétuelle évolution, l’IE est une approche professionnelle indispensable à tous les acteurs économiques pour éclairer la décision et affronter une compétition internationale multiforme.

L’IE est par nature transversale et s’appuie sur des informations issues de sources ouvertes, c’est-à-dire accessibles au public. Elle implique une gestion active des réseaux, des partenariats, et des concurrents (notion de co-opétition : coopération concurrentielle pour un intérêt commun supérieur).”

Ce qui différencie l’intelligence économique des veilles traditionnelles

L’intelligence économique est une spécificité de la veille décisionnelle et porte sur 3 domaines :

  • le management de l’information,
  • le management de l’organisation,
  • le management de la compétitivité.

En d’autres termes, l’intelligence économique est l’ensemble des veilles nécessaires à la gestion d’une entreprise et leur méthodologie. C’est jusqu’en France, on a besoin de supers intitulés pour se sentir exister, surtout au niveau gouvernemental.

A quoi elle sert cette délégation ?

Me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, même si je le pense fortement ! Pour ma part, j’ai trouvé un seul support qui m’intéressait : Enquête 2015 sur les pratiques de veille et d’intelligence économique publié le 05 Juin 2015. C’est ballot, j’ai obtenu ceci :

intelligence-economique-oups

Ensuite, j’ai voulu consulter Le Référentiel pédagogique de formation à la cybersécurité des TPE et des PME. J’ai obtenu ça :

erreur-connexion-ssl

Je vous engage à vous rendre sur le site et lire par vous-même sa mission et les résultats de leur travail. Il y a quelques publications qui sont surtout de la promotion commerciale et personnelle de quelques amis bien placés. Le style est très alambiqué puisqu’il est rédigé dans le style ministériel : l’art d’écrit au poids pour mal dire !

Bref, on a peut-être trouvé une nouvelle source d’économie à l’heure de payer nos impôts !