Page d'accueilLa page d’accueil est sur de nombreux sites plutôt la page d’écueils. On essaye de tout y coller dans un boubiboulga devenu illisible pour l’internaute. Bref, à force de vouloir tout y mettre pour la remplir, on n’y communique rien, sans rien y mettre non plus d’utile pour le SEO (référencement). C’est le printemps, alors c’est le moment d’y faire un bon nettoyage !

C’est parti pour une refonte de la page d’accueil…

La page d’accueil est la page de couverture et le sommaire de votre site…

La page d’accueil est le point de ralliement du site pour l’internaute d’où qu’il vienne. Il vient généralement à cette page pour mieux ensuite s’orienter sur votre site.

Menu de navigation principal

Elément dorénavant évident sur toutes les pages du site, il représente l’articulation principale de celui-ci ou si vous préférez sa colonne vertébrale. Pour éviter les pertes d’internautes qui ne savent pas comment atteindre telle partie du site ou qui ne trouve pas la catégorie attendue, le menu principal doit exister dès la page d’accueil, horizontalement ou verticalement et se présenter simplement. Les sous-menus sont à éviter, surtout sur les sites d’e-commerce.

Titre et sous-titre

Pour ceux qui ont ou qui fréquentent encore une bibliothèque, comment choisissez-vous un livre ? Si on ne vous a pas conseillé un livre, c’est souvent la couverture d’abord qui vous a accroché. Comment ? Par un visuel qui vous attire ou un titre qui vous interpelle. Pour la page d’accueil de votre site, le principe est le même vis-à-vis de l’internaute.

Ainsi, plus que tout autre page, elle sera harmonieuse dans son ergonomie, son design, bref son aspect visuel. Mais ce n’est pas tout. Un internaute qui arrive sur votre site se demandera immanquablement immédiatement : “Qu’est-ce que propose ce site ? Quelle est son offre ?” Ce à quoi, vous devez lui fournir l’information tout aussi rapidement par un titre (court, mais) explicite.

Ce titre devra être complété par un sous-titre ou plutôt un paragraphe court qui décrira ce que vous proposez comme produits ou ce que vous apportez comme offre de services. Là encore, c’est du “droit au but”, du “cash”, “pas de blablabla”. En clair, vous avez une vingtaine de mots environ pour vous différencier.

Avantages et bénéfices pour vos prospects

La partie précédente sera suivie de l’énumération des avantages et bénéfices qu’a un prospect à travailler avec vous plutôt qu’avec l’un de vos concurrents. Et même refrain que précédemment : on prend un style direct, on évite les p’tites phrases habituelles et on relève uniquement ce qui vous différencie. 4 ou 5 points maximum doivent vous permettre de vous démarquer.

Le visuel qui confirme ce qui est dit

Beaucoup de personnes sont une lecture visuelle. C’est déjà pour cela que votre page d’accueil doit être harmonieuse, mais aussi que le discours doit être soutenu par un visuel (un dessin, une photo, une vidéo, un schéma…) qui vient renforcer ce qui est écrit.

Le visuel doit conserver la charte graphique du site (couleur, style, etc.) Si vous opté pour une vidéo, elle doit faire 2 minutes, tout au plus et être dynamique. Pensez aussi que beaucoup d’internautes n’activent pas le son de leur ordinateur pour ne pas déranger leurs collègues ou supprimer les sons d’utilisation de l’ordinateur… Cette vidéo doit donc être aussi comprise sans le son.

… Et votre entrée en relation avec vos prospects

Le call-to-action

Naturellement, après ces parties, le call-to-action (CTA) s’impose ! Vous ne savez pas à quoi je fais allusion ? Lisez cet article : Qu’est-ce que le call-to-action (CTA) ?

Maintenant que vous vous êtes présenté et que vous avez vanté vos principaux mérites, proposez à vos visiteurs par le biais de 2 boutons d’action de vous contacter (par exemple) ou s’ils veulent en savoir davantage, afin de les renvoyer vers une autre page qui présentera vos coordonnées ou votre offre plus en détail. Vous pouvez aussi leur proposer de faire une démonstration gratuite ou un essai gratuit… L’essentiel est de conserver cet internaute et de le transformer (dans un premier lieu) en prospect grâce à un clic, en initiant une relation. Kesako ? Si vous êtes perdu(e), lisez cet article Lead : convertissez les internautes en clients. Bref, proposez un à trois calls-to-action correspondant à différents niveaux de la conversion Prospect.

Et après ?

Plus de d’informations essentielles…

L’internaute n’a pas agi. Peut-être a-t’ il besoin de plus d’informations. Vous pouvez ajouter des informations essentielles qui viennent compléter les bénéfices et les avantages décrit plus haut.

 … Et des témoignages pour les septiques

Toujours positionné dans notre process de conversion, nous continuons de nous occuper de ceux qui n’auraient pas utilisé le CTA. Vous devez leur apporter davantage de preuve de votre sérieux et de la qualité de votre offre. Pourquoi ne pas leur faire partager l’expérience réussie de vos clients ?

Le témoignage de vos clients reste un puissant indicateur de confiance pour les prospects. En échange d’un lien vers leur propre site ou non, vos clients satisfaits seront ravis de vous apporter ce dernier. Demandez-leur d’écrire quelques mots, mais aussi l’autorisation (écrite) d’éditer une photo ou leur logo et l’identité de la personne qui témoigne.

Des indicateurs de réussite pour plus septiques

Vous avez d’autres éléments de réussite ? Affichez-les fièrement ! Nombre de clients, nombre de réalisations, prix, résultats d’enquête de satisfaction, nombre de visiteurs en boutique ou sur un salon, nombre d’heures de prestation, nombre de pays d’exportation… Tout est bon pour montrer que vous avez de l’endurance dans l’existence, que vos clients sont satisfaits, que vos finances vont bien, que votre équipe est solide, etc.

Des gages de votre expertise

Il est temps de mettre en place un moyen de garder le contact avec l’internaute pas encore convaincu ou sur le point de l’être. Offrir un “gratuit” tel un livre blanc ou un guide est un excellent moyen non seulement d’apporte un gage de votre expertise, mais aussi de collecter les données personnelles de l’internaute.

Vous pouvez aussi récupérer ces informations via l’inscription à une newsletter ou une invitation à un webinaires, par exemple. Ou encore, leur offrir l’accès à un blog réservé contenant des ressources qui pourraient leur être utiles…

Un autre appel à l’action ?

La fin de la page d’accueil peut contenir et c’est même conseillé, une autre incitation à l’action (CTA). L’internaute ayant parcouru l’ensemble des informations, il est peut être maintenant prêt à entrer en contact avec vous ?

Pour finir, le pied de page

Souvent négligé, le pied de page compte aussi des éléments apportant de la confiance telle que les coordonnées de l’entreprise et son numéro de Siret. A l’heure des défaillances d’entreprise, des pseudos créations et d’autres arnaques en tout genre, l’internaute se fait méfiant. Nombreux sont ceux qui aujourd’hui, non seulement vérifient l’existence de l’entreprise, mais aussi son état de santé.

Le pied de page pourra aussi contenir dans ce sens, les conditions de vente, par exemple.