Quels que soient votre secteur d’activité et vos cibles, il y a forcément un Salon professionnel où il vous faudrait vous exposer, rencontrer votre clientèle et vous faire connaître. Cependant, cela représente un lourd investissement financier, en temps et en énergie. Alors, avant de vous lancer, vous vous demandez pourquoi participer à un Salon professionnel ? Est-ce vraiment nécessaire ?

Il y a 5 raisons qui peuvent vous convaincre de participer à un salon professionnel :

1) Se faire connaître

Bien entendu, la première raison est de vous faire connaître. Sur un salon, vous vous montrez et vous affichez la force de votre offre et celle de votre équipe. Vous inondez votre stand de vos couleurs et de votre logo. Tout cela doit marquer la mémoire des visiteurs.

Sur un salon, vous n’êtes pas un quidam perdu sur la toile. Vous pouvez être certes perdu parmi vos concurrents qui participent eux aussi au Salon, mais là, dans la vraie vie, votre force est l’attraction de votre stand et votre relationnel.

2) Signer des contrats et enrichir votre fichier Prospects

Bien entendu, la signature de contrats ou de bons de commande sur le salon dépend de votre clientèle et de la valeur de vos produits et services. Si vous vendez des Airbus, je suis convaincue que cela sera plus compliqué de signer sur place. Par contre, si vous êtes un éditeur de logiciel, un conseil en prestation informatique, un traiteur, ou un vendeur de robe de mariée, vous avez toutes les chances pour repartir en fin de journée avec plusieurs bons de commande ou des contrats signés – si vous êtes organisés (vous aurez préparé le contrat en ligne et la signature électronique, par exemple ou des exemplaires vierges sur papier).

Par ailleurs, vous enrichirez votre fichier Prospects qu’il vous faudra traiter rapidement (sous 7 jours maximum) en reprenant contact par téléphone pour ceux qui offrent un meilleur potentiel ou par mail pour ceux qui restent encore à convaincre ou pas encore libérés de leur obligation contractuelle avec un de vos concurrents.

3) Revoir vos offres commerciales et innover

Le nez dans le guidon toute l’année, vous êtes devant l’échéance de ce salon. Vous allez être confronté à vos concurrents. C’est donc le moment de revoir votre offre globale et d’organiser sa refonte légère ou plus en profondeur pour y introduire des innovations ou de nouvelles formules.

Vous l’aurez compris, un salon ne s’improvisent pas. Pour repenser correctement votre offre, il ne s’agit pas de s’y prendre au dernier moment, mais bien de l’envisager largement en amont.

La bonne nouvelle, c’est que les salons sont annuels. En le cadrant avec la roadmap technique et le Plan Marketing, cela peut vous laisser 11 mois pour bien préparer vos nouveaux produits et organiser le lancement du principal pour qu’il est lieu sur le Salon… Histoire de faire sensation et surtout vous faire remarquer !

4) Prendre pied dans votre marché et l’observer en direct

Le jour du Salon, vous serez tous là : vous et vos collègues ou collaborateurs, vos concurrents directs et indirects, les partenaires, les prospects, les clients, les journalistes, des candidats à l’emploi et bien d’autres encore.

C’est donc l’occasion rêvée pour observer tout ce petit monde, voir faire un peu de veille en allant écouter ce que disent de vous vos concurrents lors de leur argumentaire (Je vous assure, c’est très très intéressant… C’est comme dans un village, vous apprenez des composantes de votre culture commerciale ou de votre quotidien que vous ne soupsonnez même pas !).

Au-delà de ces commérages, on a beau être concurrents de près ou de loin, on a aussi des intérêts en commun, mais aussi des affinités. Il y a aussi sur le Salon professionnel des partenaires potentiels. C’est donc le moment de les rencontrer et de les découvrir. Le Salon est donc aussi un espace d’accords, de partenariat et de contrats à ne pas louper.

5) Motiver et tester la cohésion d’équipe

Généralement, le salon professionnel est vécu comme une contrainte par les collaborateurs. S’il bouscule leur quotidien professionnel (ce qui est une bonne chose), il perturbe aussi leur vie personnelle et familiale. C’est aussi une source de stress et de fatigue importante : on piétine, il fait chaud ou froid, on écoute, on harponne, on répond, on scrute… Et on compte le nombre de bons de commande signés.

Si vous n’avez pas les moyens de payer une journée de Team building à votre équipe, soyez heureux. Les journées de salon les remplaceront sans problème, surtout concernant la logistique et la présence sur le stand. Vous obtiendrez en quelques heures le mapping du profil de chacun des collaborateurs et leur état de motivation. Vous serez aussi informé du niveau de cohésion de l’équipe…

Pour gérer au mieux tout cela et que le Salon soit un plaisir et non une contrainte, vous avez une solution. Si le salon est mené comme l’aboutissement d’un projet commun (lancement d’un produit, par exemple), il peut être mieux apprécié et servir d’événement de clôture de cette période de projet. Après l’engagement et l’investissement déployés tout au long de la préparation du produit et de son lancement, il est naturel d’être là pour fêter ensemble sa réussite. Bien entendu, le champagne et quelques amuse-gueules auront été prévus en fin de journée.

Voilà 5 bonnes raisons de participer à un salon. Si j’en ai oublié, n’hésitez pas à compléter cet article