Un site ne sert pas uniquement à être visible ou à présenter son catalogue. Quelle que soit votre activité, lorsqu’un internaute accède à votre site, vous devez pouvoir le transformer en lead (prospect), c’est-à-dire :

  • vous assurer qu’il a un intérêt pour votre produit;

  • obtenir un minimum de ses coordonnées (identité, email ou téléphone) pour garder le contact avec lui.

Ceci vous sera possible grâce aux call-to-action (CTA).

En quoi consiste le call-to-action ?

Généralement, il s’agit d’un message sur ou suivi d’un bouton qui incite l’internaute à réaliser une action. Celle-ci peut-être :

  • son inscription à la Newsletter,
  • télécharger un document (livre blanc, guide, eBook, etc.),
  • acheter ou commander un produit ou un service,
  • participer à un webinar (webinaire ou conférence en ligne),
  • s’inscrire à un évènement,
  • contacter l’entreprise
  • tchatter avec un conseiller…

call-to-action : appel à actionDans tous les cas, le call-to-action doit apporter quelque chose, attendu ou non par l’internaute, mais qui représente pour lui une valeur ajoutée. Pour vous, c’est le moyen de s’assurer que cet internaute a un intérêt (besoin, désir, curiosité…) pour ce que vous proposez à la vente.

Comme chaque internaute n’attend pas forcément la même chose et que tous ne sont pas réceptifs au même discours, il faut envisager plusieurs scénarios pour les conduire chacun, en fonction de ce qu’ils sont, à réaliser cette action. Par la suite, on pourra ensuite en retenir qu’un, en fonction de son taux de réussite. Mais, le plus simple des chemin reste à privilégier…

Sur la page d’incitation à agir, le stimuli ou les déclencheurs de l’action sont parfois surprenants, mais dans tous les cas, ils dépendent de détails qu’il vous faudra découvrir : couleur, emplacement, police et message du bouton, nombre de champs, visuels…

Deux facteurs de réussite du call-to-action (CTA) sont donc à retenir : la valeur ajoutée et la présentation de cette valeur ajoutée tant au niveau du texte que du graphisme.

La landing page

La landing page est la page d’atterrissage qu’atteint l’internaute après avoir cliqué sur le bouton. Elle est dédiée à l’action et son objectif est généralement de récupérer des informations sur l’internaute. Comme pour le CTA, différentes variantes doivent être conçues pour garder par la suite la plus efficace, après avoir d’abord vérifier que l’objet représentant la valeur ajoutée est vraiment intéressant pour l’internaute, en échange de ses informations. Les versions seront testées par un A/B test.

Dans le cadre de votre commercialisation et en tenant compte des nouveaux comportements des consommateurs, vous devez comprendre que ces conceptions ne sont plus optionnelles. Il vous faut vraiment investir dans ces techniques qui ne sont aujourd’hui plus nouvelles, et au contraire, largement éprouvées.

De nombreux prestataires peuvent vous aider à faire vos premiers pas dans cette démarche.