Si vous exercez dans une TPE ou une petite PME, ou que vous êtes votre patron, vous serez sûrement amené à rédiger un communiqué de presse pour annoncer la création ou un évènement financier de votre société, un recrutement stratégique ou le lancement d’un nouveau produit. Or, ce support est un  peu différent de ceux que vous utilisez habituellement. Tout d’abord, le communiqué de presse n’a SURTOUT pas vocation à vendre, ni à promouvoir ( même si son effet peut vous avoir une influence indirecte sur vos ventes plus tard). Ce n’est pas une publicité, mais un article court à l’attention des journalistes pour annoncer un évènement ou un fait intéressant.

Avec le communiqué de presse, vous avez uniquement quelques lignes pour convaincre des journalistes peu accessibles de vous publier. Comme vous pouvez l’imaginer, l’exercice est périlleux et beaucoup d’entre vous ne verront aucun de leurs communiqués de presse publiés !

En général…

1 – un message = 1 communiqué

Le communiqué n’est pas un fourre-tout. Si vous avez plusieurs messages à faire passer, il faudra rédiger plusieurs communiqués. Rappelez-vous : trop de communication(s), tue la communication.

2 – les informations transmises doivent être factuelles ou démontrées

Vous pouvez annoncer que vous êtes leader sur votre marché, 1er ou meilleur… Ces petites phrases toutes faites seront fatales à votre communiqué. Rappelez-vous : vous n’êtes pas là pour vendre ! Évitez aussi les superlatifs (inédit, unique, exceptionnel, révolutionnaire…) qui auront le même effet.

En fonction de votre communication, démontrez plutôt le bénéfice de votre produit, parlez de vos projets avec votre investisseur, de votre levée de fonds, du nombre d’emplois créés dans les derniers mois…

Donnez des chiffres, des dates, des faits pour appuyer vos propos. Et si vous êtes leader ou innovateur, mentionnez-le que si vous avez des preuves (mentionnez la source).

3 – votre style et le ton doivent être lisibles par tous

Bien entendu, pas de style commercial, mais plutôt un style institutionnel efficace. Utilisez un vocabulaire simple (et pas professionnel), un ton neutre, des phrases courtes et mettez une seule idée par paragraphe (je sais, vous avez l’impression d’entendre votre ancienne prof de français…). Même si le journaliste reprendra des parties de votre texte, il apprécie aussi de s’approprier vos informations. N’écrivez pas n’importe comment, mais ne perdez pas non plus trop de temps sur le style.

Répartissez aussi votre texte en chapitre avec un titre explicite. Pour confirmer le ton neutre, évitez le “nous” et “vous”, soyez impersonnel en utilisant la 3ème personne.

Les parties du communiqué de presse

Le communiqué de presse se présente comme un article court d’une page maximum. Comme ce dernier, il comporte un titre, un châpo (ou chapeau), un développement et une conclusion. Oui, je sais, vous avez des flashs où vos profs de français du collège et du lycée apparaissent… Ca va passer… Mais, c’est tout de même l’heure de regretter d’avoir négligé ce cours !

Commencez par porter la mention “communiqué de presse” et indiquez la date : c’est essentiel. Les journalistes ne veulent pas perdre de temps et jettent tout ce qui n’est pas identifié et daté.

Le titre

Ecrit en général en dernier parce qu’il doit résumer en 1 phrase tout le contenu de votre communiqué de presse, il doit être percutant. Il doit susciter l’envie de lire la suite et surtout informer le journaliste de votre contenu, donc ne soyez pas trop créatif. Vous pouvez éventuellement fournir un sous-titre.

Ah, j’allais oublier : pas la peine de mettre un point d’exclamation si votre titre est percutant…

Le châpo

Il regroupe ce qu’il y a à retenir de votre communiqué de presse. Il doit être court : 2 à 3 lignes suffisent généralement. On peut le comparer à la bande-annonce de votre communiqué de presse.

Le corps du communiqué de presse (votre développement)

Pour le rédiger, le QQOQCP sera votre meilleur ami : quoi, pour qui, où, quand, comment, pourquoi, combien… Après avoir recensé ces informations, rédiger en suivant toujours les bons conseils de vos professeurs : une idée par paragraphe, un enchainement fluide entre les parties, des phrases courtes. Les parties peuvent être annoncées par des inter-titres pertinents.

La conclusion

L’exercice est presque fini, encore un petit effort !

En fonction de votre sujet, mentionnez les modalités du produit, les moyens de vous contacter, l’adresse de l’entreprise… Vous pouvez aussi rédiger une brève présentation de la société introduite par la mention “A propos”.

Les visuels du communiqué de presse

Inutile de dire que les visuels doivent être de bonne qualité et que vous devez en posséder les droits ou celui de les utiliser. Généralement, les journalistes attendent des visuels de 300 dpi. Fournissez au moins votre logo.

 

Vous avez maintenant connaissance de l’essentiel : à vous de jouer ! N’hésitez pas à faire relire votre texte avant de l’adresser aux journalistes et ne l’envoyez pas pas en pièce jointe.