Le stock est constitué par l’ensemble des marchandises conservées en magasin et en réserve, dans l’attente de leur vente. Ce stockage de marchandises est nécessaire à toute unité commerciale, et en particulier aux points de vente, afin de proposer un assortiment suffisant large à sa clientèle, gérer la saisonnalité pour certains types de produit, mais aussi les actions de promotion (augmentation des ventes) et obtenir des conditions préférentielles auprès des fournisseurs, etc.

La gestion de stockCependant, le stockage de ces marchandises apporte des contraintes non négligeables, telles que ceux des produits périssables (produits alimentaires frais ou avec date de péremption, par exemple), des coûts dus à l’occupation de locaux équipés et des frais de personnel de magasinage et enfin des risques de trésorerie (voir les articles sur la trésorerie et le cycle d’exploitation) et d’invendus.

Il est donc nécessaire de définir une politique d’approvisionnement à travers une méthode adaptée et testée dans votre contexte. Ses objectifs seront d’assurer un approvisionnement suffisant pour éliminer le risque de rupture de stock, tout en limitant les quantités stockées. Pour le gestionnaire de l’approvisionnement, c’est un challenge. Celui-ci doit connaître en permanence le niveau des stocks afin d’enclencher les approvisionnements au moment opportun, en bonne quantité. Cette mission ne peut généralement pas se dérouler dans les bonnes conditions sans un logiciel spécialisé et un étiquetage correct des produits.

Gérer les stocks : l’approvisionnement

Prenons un exemple pour bien se comprendre. Voici la fiche informatisée d’un jouet vendu par le magasin d’un bourg. L’approvisionnement est déclenché tous les mois (gestion calendaire), et les commandes sont réalisées selon les ventes sur la période précédente.

  • Rayon : jouet
  • Article : poupon 35 cm
  • Marque : X
  • Référence : 456-589-2548-06
  • Unité de livraison : 1 article
  • Délai de livraison fournisseur : 4 jours
  • Stock de sécurité : 2 articles

Et la gestion de son stock sur les 2 dernières périodes :

Dates Commandes Stock initial Entrées livraison Sorties Ventes Stock final
Période 1 10 5 10 12 3
Période 2 8 3 8 7 4
  • Le stock actif (est la quantité présente dans le stock et qui est vendue entre 2 approvisionnements. On l’appelle aussi stock tournant et il concerne les marchandises qui ne restent pas en stock… Justement !
  • Le stock de sécurité est la quantité minimum du produit détenue dans l’unité commercial. Il permet de faire face à un imprévu comme un retard de livraison ou une demande exceptionnelle.
  • Le stock d’alerte est aussi appelé le stock d’alerte. Lorsqu’il est atteint, il enclenche la commande auprès du fournisseur. L’alerte doit être déclenchée avant d’atteindre le stock de sécurité, en tenant compte du délai de livraison. Le stock d’alerte et le stock de sécurité sont donc deux notions différentes.
  • La rupture de stock est atteinte lorsque le produit n’est plus disponible. Cette situation doit être évidemment évitée puisque le client va alors s’approvisionner dans un autre magasin, avec le risque qu’il y trouve des éléments qu’il préfère à votre magasin.

La gestion du stock de ce magasin peut être réalisée encore manuellement (les références sont peu nombreuses), mais son informatisation est un gain de temps certain. On notera que par cette méthode, on ajuste son stock en fonction des sorties de la période précédente (quantités commandées variables) et que les dates d’approvisionnement sont fixes.

Bref, cette gestion est un yoyo dans le temps que les gestionnaires des approvisionnements doivent maîtriser pour éviter les répercussions financières. Vous souhaitez en savoir plus sur  la méthode de recomplètement, la méthode de gestion à point de commande, la méthode de réapprovisionnement et la méthode de réapprovisionnement à la commande, consultez l’article suivant : les méthodes de gestion des stocks.