Le tableau de bord est un outil de pilotage qui permet de prévoir, suivre et évaluer les évolutions des objectifs fixés pour un seul produit ou service, ou pour l’ensemble des activités de l’entreprise.

Notions essentielles du tableau de bord

Pour être opérationnel, le tableau de bord doit avoir 5 qualités :

  • être simple : peu d’indicateurs, mais des indicateurs pertinents (10 à 15 max.),
  • pertinent : avec des indicateurs significatifs pour suivre les objectifs,
  • synoptique : un seul document pour avoir une vue synoptique de la situation,
  • pédagogique : clair et illustratif,
  • à jour.

On voit ici que les indicateurs sont les principaux éléments de réussite du tableau de bord. Ils ne sont pas faciles à choisir et on a souvent envie d’en mettre plus qu’il n’en faut. Retenons que leur rôle est de faciliter le diagnostic et le pilotage de chaque entité.

On trouve 3 catégories d’indicateurs qui ont chacune une fonction spécifique :

  • les indicateurs d’objectifs : ils permettent les objectifs et le niveau d’atteinte de ces derniers. Ils mesure et contrôle la réalisation de l’objectif.
  • les indicateurs d’actions : ils concernent les actions prioritaires du plan d’actions et permettent leur suivi.
  • les indicateurs de moyens : leur rôle est de permettre le suivi et le contrôle de la consommation des ressources : matériel, ressources humaines, etc.

Les différents tableaux de bord

Le tableau de bord est présent dans toutes l’es fonctions de l’entreprise : direction, commercial, marketing, production, R&D, comptabilité, finances,… Il est différent selon le niveau hiérarchique.

Par exemple, si on prend le tableau de bord social :

  • pour la Direction générale : supervision, contrôle et pilotage de l’organisation
  • pour le management des services : motiver le personnel, améliorer la qualité des prestations, réduire l’absentéisme, accroître les compétences…
  • pour la Direction des Ressources Humaines : gérer les compétences des agents en fonction des missions des services le tableau de bord social mesure l

Mais quelle que soit la fonction ou le niveau hiérarchique, ou encore son utilisation, le tableau de bord se présente d’abord sous forme de tableau, puis sous forme graphique (histogramme, courbes,etc.) lors des présentations.

Utiliser un tableau de bord

Après réalisation, l’analyse du tableau de bord permet de relever les écarts entre ce qui a été prévu et ce qui est réalisé. On atteint alors les limites du tableau de bord : il permet uniquement de détecter les écarts. C’est un outil d’alerte qui ne donne pas les raisons ou les solutions de ces écarts.

L’analyse du tableau se réalise en 4 étapes :

  • on repère les écarts,
  • on prévoit les perspectives (réévaluation de l’objectif en tenant compte de cet écart),
  • on décide de mesures correctives à court et moyen terme,
  • on suit l’évolution de l’objectif suite aux opérations correctives, etc.

Quelle que soit votre fonction dans l’entreprise, vous avez sûrement des objectifs à réaliser (reportez-vous à votre entretien individuel annuel). Tenir un tableau de bord, vous permettra de mieux vous rendre compte de votre progression et de la démontrer lors de votre prochain entretient individuel.