Article révisé le 13 mai 2017

Précédent

Il nous reste maintenant à voir les derniers types de questions du questionnaire d’enqûête : les questions numériques et les questions codées.

Les questions numériques et les questions codées sont moins utilisées que les précédentes, mais elles ont aussi leur utilité.

Les questions numériques

Ce type de questions sous-entend un calcul lors du traitement. Pour cela, vous devrez les regrouper dans des catégories. Elles sont à favoriser quand les réponses sont numériques, non classifiables ou destinées à des exploitations statistiques.

Exemples

– Quel âge avez-vous ?
– Donnez une note globale sur 20 de la qualité de votre voiture.

Avantages Inconvénients
– Les catégories pour le traitement peuvent être modifiées. Les données sont malléables.
– Vous obtenez des réponses précises.
– Nécessite une préparation du traitement avant ou après l’administration du questionnaire.
– A certaines questions, l’enquêté peut refuser de répondre si elles sont intrusives (combien gagnez-vous ? quel est le montant de votre salaire ?) ou donner une réponse évasive si la question est trop large (combien de fois par an allez-vous à la déchetterie ?). Dans ce cas, il sera préférable de donner des catégories de réponses et donc plutôt choisir une question fermée.

Les questions codées

Elles concernent les questions où la réponse correspond à un code d’identification, de localisation, etc. Par exemple, le code postal, le N° de Sécurité Sociale, code NAF… Dans le cas de l’utilisation d’un logiciel de traitement ou par tableur, cela peut aussi correspondre à un numéro d’identification du questionnaire (clé, id.). L’enquêté ne sera donc pas questionné sur cette dernière question puisqu’elle s’incrémente automatiquement.

Avantages Inconvénients
– La réponse est précise si l’enquête connaît le code. – L’enquêté doit connaître son code.
– Le traitement de ce type de question doit être prévu le plus tôt possible.
– L’intérêt de poser la question sous cette forme doit être prouvé (Les codes NAF ne correspondent pas forcément à l’activité de l’entreprise, par exemple).

Maintenant que vous avez connaissance des types de question à votre disposition, passons à la rédaction des questions et à la mise en forme du questionnaire.


Les étapes de la méthodologie d’enquête quantitative

  1. Introduction
  2. Définir votre objectif d’investigation
  3. Définir la population à interroger
  4. Choisir son mode d’administration
  5. Rédiger le questionnaire d’enquête
  6. Les types de questions
  7. Mettre en forme du questionnaire
  8. Tester son questionnaire
  9. Choisir le mode d’aministration du questionnaire
  10. Administrer le questionnaire
  11. Analyser les résultats
  12. Présenter les résultats au commanditaire
  13. Logiciel de traitement d’enquête : lequel choisir ?

N’hésitez pas à apporter votre expérience ou des compléments d’information en laissant un commentaire ou en participant au forum.

Pour aller plus loin, réservez dès maintenant “Faire ses enquêtes quantitatives avec méthode” – 100 pages de conseils et d’astuces pour réaliser vous-même vos enquêtes de satisfaction et sondages (sortie en septembre 2017) – sur notre boutique